Accueil / Emploi / 9 fautes de français (insupportables) que vous ne ferez plus à l’oral

9 fautes de français (insupportables) que vous ne ferez plus à l’oral

Le français est maltraité, à l’écrit comme à l’oral. Voici quelques astuces pour tenter de le sauver.

Si j’aurais su

Non. On arrête une bonne fois pour toutes avec ça, et on apprend que « les SI n’aiment pas les RAIS », bordel. C’est « SI J’AVAIS SU » :

Si j’avais su que tu parlais aussi mal, je t’aurais offert la collection Bescherelle pour Noël.

Tu sais c’est qui ?

Non. Je sais que « sais-tu qui est cette personne ? », c’est long, mais quand même, n’abusons pas. Vous le faites exprès, là.

La voiture à Lucas

Non. L’appartenance, c’est avec « de ». Je vais vous épargner l’exemple avec « fils de p*te », mais le cœur y est.

Je vais au coiffeur

NON. TU VAS « CHEZ LE COIFFEUR » ET TU TE TAIS.

Ils voyent

Non. On écrit « ils voient », on prononce « ILS VOIENT« .

Ils croivent

Tu suis ou pas ? C’est la même chose. « Ils croient« .

Malgré que

Ah, sacré débat… Selon l’Académie Française, c’est un refus catégorique. Selon d’autres sources, c’est toléré. Pour être sûr, prenez l’habitude de dire « Malgré le fait que », et vous n’aurez plus de problème !

« Malgré le fait que tu fasses des fautes, j’arrive à ne pas avoir envie de t’étrangler. »

Sauf si vous avez effectivement envie de tuer cette personne.

Tu me passes le ciseau ?

NON, LA PAIRE DE CISEAUX, BORDEL (sauf si c’est un ciseau à bois)

Un espèce de…

Eh non, on dit « Une espèce de« , dans tous les cas, tout le temps. Promis.

 

— Bon courage !

Check Also

وزارة الشؤون الاجتماعية تفتح 6 مناظرات في اختصاصات مختلفة

صدر في الرائد الرسمي الاخير ليوم 11 مارس الجاري، قرار من وزير الشؤون الاجتماعية يقضي ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *